Trente jours d'obscurité, Roman

Jenny Lund Madsen

Éditions Gallmeister

  • par (Libraire)
    30 mai 2022

    Un polar malin et captivant !

    Le pari est lancé : Hannah Krause-Bendix, auteure de romans intimistes, a un mois pour écrire un polar. C'est peu dire qu'elle exècre le genre, qu'elle considère comme de la sous-littérature. Et pourtant c'est elle qui se met dans ce pétrin, par pure provocation lors d'une rencontre dans un salon avec la star du polar au Danemark : Jorn Jensen.
    Et voilà notre romancière partie en Islande, en quête d'inspiration.
    Une maison isolée, des autochtones plutôt taiseux, un climat hostile, un drame qui se profile...Parviendra-t'elle à relever le défi ?
    Une intrigue bien ficelée, un rythme sans temps mort, des rebondissements en-veux-tu-en-voilà et un personnage qui n'est pas à piquer des hannetons (la panoplie idéale : alcoolique, teigne et casse-cou), et voilà un excellent polar. Une mise en abyme du genre, malin et captivant. Foncez, c'est vraiment excellent !


  • par (Libraire)
    14 mai 2022

    Un premier roman ensorcelant !

    Un premier roman qui vous emportera dans les paysages grandioses et glacés de l'Islande !
    Hannah est une autrice de "vraie" littérature, qui exècre la littérature de genre... et qui déteste encore plus Jorn Jensen, auteur de polar à succès. Elle lui tient tête en disant que n'importe quel idiot est capable d'écrire un polar en un mois... et la voilà partie pour l'Islande, avec un délai de trente jours pour écrire son roman. Sauf qu'à peine arrivée, un adolescent trouve la mort. Ni une ni deux, voilà Hannah enquêtrice - mais très maladroite. Un polar très original, qui se dévore d'une traite ! J'ai adoré le lien entre le thème de l'écriture, et entre l'histoire.
    Les éditions Gallmeister frappent encore en plein dans le mille avec ce premier roman danois, et nous prouvent qu'ils ont décidément bien fait de s'ouvrir au reste du monde !

    Mélany, libraire


  • par (Libraire)
    14 mai 2022

    Foutu caractère, foutue page blanche et surtout, foutu verre de vin vide !

    Il y a deux choses qu’Hannah n’aurait pas du lancer à la figure de Jørn Jensen, écrivain bien plus célèbre qu’elle : un livre et un pari.

    Prise à son propre jeu, Hannah doit prouver qu’écrire un roman policier est simple et surtout, qu’elle peut en produire un bien plus supérieur à tout ce qu’a déjà publié Jensen. Oups…

    (Mal)heureuse coïncidence, dans son exil semi volontaire en Islande pour chercher l’inspiration, c’est un vrai cadavre qu’Hanna va trouver !

    Une héroïne mal dans sa peau pour une intrigue policière entre humour et émotions diverses, car derrière tout meurtre vient un travail de deuil....