L'Homme de Césarée, La reine oubliée - tome 3
Éditeur
Albin Michel
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Homme de Césarée

La reine oubliée - tome 3

Albin Michel

Offres

  • AideEAN13 : 9782226452603
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      43 pages

      Copier/Coller

      43 pages

      Partage

      6 appareils

    15.99
Césarée : un port qui ressemble à celui d'Alexandrie, un phare bâti sur le
modèle de Pharos, et, au premier plan, un palais royal aux colonnades de
marbre grec. Séléné, la fille de Cléopâtre, peut se croire revenue « chez elle
», dans cette Égypte dont les Romains l'ont arrachée à l'âge de dix ans.

Mais Césarée n'est pas Alexandrie, et si Auguste l'a libérée, c'est pour la
marier en Afrique au prince « barbare » qui gouverne la Maurétanie, immense
pays formé par le Maroc et l'Algérie d'aujourd'hui. À la surprise de Séléné,
ce roi berbère se révèle aussi beau et cultivé qu'il est riche et puissant.
Mais on ne renoue pas la chaîne des temps. Pour la fille des Pharaons,
prisonnière de son passé, la nuit de noces tourne au cauchemar... avant que
les jeunes époux, tous deux issus de lignées détruites par Rome, ne
parviennent peu à peu à s'apprivoiser, à faire de leur capitale un haut lieu
de la culture grecque, et à fonder une dynastie capable de venger un jour
leurs familles.

Après _Les Enfants d'Alexandrie_ et _Les Dames de Rome_ , **Françoise
Chandernagor** déroule un autre chapitre de la vie étonnamment romanesque de
l'unique descendante d'Antoine et Cléopâtre. Elle nous transporte d'un souffle
puissant dans un monde d'or et de sang disparu depuis deux mille ans.

« Vie quotidienne, divertissements, complots et vilenies, Françoise
Chandernagor raconte tout avec une verve sans pareille. On s'émeut, on
s'amuse, on s'indigne. Une parfaite réussite. » _Le Point_

« Liaisons, divorces, intrigues, Françoise Chandernagor excelle à rendre
vivant un monde antique cruel et mythique ». _Marie-Claire_

« Connivence bienveillante avec le lecteur, style classique dopé par des
formules familières, souci de concilier exactitude historique et nervosité du
récit : pourquoi Françoise Chandernagor changerait-elle une si belle formule ?
» _L'Express_

« Un savoir-faire et une imagination dramatique étourdissante. Une fresque
érudite aussi accrocheuse que les meilleures sagas télévisées » _Le Pèlerin_

« Pleinement maîtresse de l'art si particulier du roman historique, Françoise
Chandernagor conjugue avec bonheur érudition et finesse psychologique pour
faire revivre le monde romain. » _Le Figaro Histoire_

« Une réussite à la fois savante et populaire. » _Journal du dimanche_
S'identifier pour envoyer des commentaires.