Dernier commentaire

Conseillé par (Libraire)
19 novembre 2022

Une super dystopie qui rappelle La Servante écarlate !

Notre monde touche à sa fin : à la suite d'une catastrophe biologique, les espèces n'évoluent plus. Les États-Unis sont désormais gouvernés par une entité totalitaire et religieuse, et chaque femme enceinte est sommée de se signaler. On les invite également à rejoindre les rangs de VU, Volontaires Utérus, afin d'essayer de relancer l'espère humaine... Quand Cedar Hawk Songmaker apprend qu'elle est enceinte, elle tente coûte que coûte de protéger son enfant à naître. Même si pour cela elle doit se cacher et devenir une fugitive.

J'ai adoré ! On est catapulté.e dans le roman, ou plutôt dans la longue lettre que Cedar écrit à son enfant. Petit à petit, on voit avec elle que, d'abord, de choses étranges commencent à arriver : il n'y a plus de bébés animaux, les plantes changent de tête... et bientôt, il n'y a plus non plus de bébés humain. Et surtout, les rares qui naissent sont difformes, étranges. Dans une histoire qui rappelle celle de La Servante écarlate de Margaret Atwood, on suit cette jeune femme qui tente le tout pour le tout pour se libérer, pour pouvoir vivre. C'est très bien écrit, on entre directement dans l'histoire ; et surtout, c'est le genre de roman auquel on continue de penser entre deux séances de lecture ! Grand coup de cœur pour la dernière œuvre en date de Louise Erdrich.

Mélany, libraire