Dernier commentaire

par (Libraire)
19 septembre 2021

Jeune étudiant sénégalais venu faire ses études à Paris, Diégane découvre par hasard l’écrivain T.C. Elimane et de son œuvre unique parue dans les années 30, Le labyrinthe de l’inhumain. Il n’aura dès lors de cesse de poursuivre la figure de cet écrivain mystérieux. Cette quête va bouleverser sa vie, remettre en cause sa vision de la littérature et de l’art.
La plus secrète mémoire des hommes est un roman choral qui mêle habilement fiction et réalité. Les personnages et les temporalités s'enchevêtrent habilement autour de la figure énigmatique de Elimane.
Ce livre dense, exigeant et vertigineux offre une brillante réflexion sur l’art et l’histoire, ainsi que sur les notions de postérité et d’héritage (ou comment décoloniser la culture). C’est enfin une ôde à la littérature qui, telle une réminiscence de l’esprit de Bohème du Paris artistique du début du XXe siècle, est célébrée ici comme un mode de vie.

Fabien, libraire (La Forge)